Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Sécurité Maritime

Bilan des contrôles SOx en 2021 et perspectives 2022

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 décembre 2021 (modifié le 5 janvier 2022)

Pour l’année 2021, les objectifs fixés par la DAM à la DIRM Méditerranée étaient de 219 inspections SOx dont 65 analyses réparties sur les deux CSN des régions Occitanie, PACA et Corse. 181 inspections pour le CSN de Marseille incluant 54 analyses d’échantillon de combustible par SGS. 38 inspections pour le CSN de Sète incluant 11 analyses de combustibles en laboratoire. Au 16 décembre 2021, ces objectifs nationaux ont été atteints avec un total de 230 inspections et 66 analyses en laboratoire agréé. Sur l’ensemble des inspections aucun écart n’a été constaté par rapport aux exigences maximales de taux de soufre tant sur les combustibles soumis à l’obligation d’un taux inférieur à 0.1% que pour les combustibles soumis au taux de 0.5%. Le détail des inspections réalisées est disponible en PJ.

Avec une reprise très progressive de la croisière en juin 2021, les agents des CSN ont maintenu une vigilance sur les navires à passagers notamment que les ferries dans les ports où la configuration géographique et la densité de population sont des facteurs critiques pour la qualité de l’air.

Ces navires ont fait l’objet de 24 inspections sur les ports de Marseille, Toulon, Sète, Ajaccio et Bastia ont fait l’objet d’inspections incluant 8 analyses soit 12.5% des analyse sans atteindre le seuil de 25% des analyses souhaitée en début d’année.

Le projet de ciblage des navires par télédétection aérienne dans la zone du détroit de Gibraltar envisagé pour l’année 2021 a été annulé par la société AIRBUS en juin.

Envisagé en 2021, l’usage d’un spectromètre portatif est en phase finale d’autorisation d’usage. En 2022, il permettra aux agents qualifiés et formés à son emploi d’assurer des mesures à bord et d’orienter les prélèvements et les contrôles en laboratoire agréé, sur les combustibles présentant les valeurs les plus suspicieuses.

En parallèle, en relation avec la DAM et l’EMSA, la DIRM a proposé un projet d’usage d’un drône EMSA pour assurer le contrôle de la teneur en soufre des fumées des navires dans la rade de Marseille au second semestre 2022. Cette expérimentation permettra ainsi de renforcer le ciblage des navires et d’évaluer les apports de cette technologie déjà déployée au niveau du CROSS Gris-Nez pour les navires transitant dans la Manche.

https://www.linkedin.com/posts/mer-...

En décembre 2021, la COP 22 relative à la convention de Barcelone a confirmé la création au 01/01/2025 d’une zone de SECA. Dans cette zone de contrôle des émissions atmosphériques, la teneur en soufre des combustibles devra être inférieure à 0.1% en mer comme à terre sur l’ensemble de la Méditerranée (à l’exclusion du canal de Suez). La création d’une zone NECA, pour la réduction des NOx, devrait intervenir ultérieurement.

Pour finir, au 1er janvier 2022, l’usage des scrubbers à boucle ouverte sera interdite dans les 3 milles pour l’ensemble des navires (nationaux et étrangers) :

https://mer.gouv.fr/scrubbers-entre...


Télécharger :