Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Sécurité Maritime
 

Le rôle de la signalisation maritime

La signalisation maritime est un élément majeur et indissociable du concept global de sécurité maritime permettant à tous les navigateurs, de se positionner et d’éviter les dangers.


Les deux missions essentielles, découlant de l’engagement de la France au titre de la convention Safety of Life at Sea (SOLAS), sont d’assurer la mise à disposition d’aides à la navigation adaptées et conformes, et des renseignements relatifs à l’état de ces aides (information nautique).


À cet égard, le navigateur rigoureux calcule et vérifie régulièrement sa position en utilisant toutes les informations dont il dispose : aides conventionnelles (lumineuses, passives, etc.) ou radio-électriques (GPS, Racon, AIS, etc.) qu’il doit savoir exploiter avec ses instruments, cartes et ouvrages nautiques. Il doit également prendre en compte la situation météo et consulter les avis aux navigateurs.


En matière de développement durable, la signalisation maritime constitue également le moyen primaire de prévention des pollutions accidentelles en mer.


Enfin, elle est un support indispensable au développement économique lié au transport de marchandises par voie maritime et aux activités de pêche et de plaisance.


Le dispositif de signalisation des côtes de Méditerranée , comprend, en chiffres arrondis, 1150 aides à la navigation (dits ESM, établissements de signalisation maritime), radioélectriques ou visuelles, dont 2 stations différentielles GPS, 850 aides visuelles actives (dont 30 phares) et 300 passives.