Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Politique intégrée Mer et Littoral
 

Concertation 2019-2020

Lors de la commission spécialisée éolien du 14 juin 2019, la Direction générale de l’énergie et du climat a présenté le calendrier de la Programmation pluriannuelle de l’énergie concernant les deux appels d’offres qui seront lancés pour le développement de l’éolien flottant en Méditerranée. Un débat public aura lieu début 2021, visant à recueillir l’avis du public sur ce développement et sur les zones d’implantation à privilégier. Lors de cette réunion, les membres de la commission éolien ont collectivement exprimé le souhait de conduire des travaux préparatoires au débat public, à l’échelle de la façade Méditerranée. L’objectif est de pouvoir porter à la connaissance du public :

  1. des données actualisées et pertinentes sur les enjeux méditerranéens
  2. la position des acteurs méditerranéens sur les zones à privilégier au sein des quatre macro-zones à potentiel, les acteurs étant les principaux connaisseurs de la zone, de ses caractéristiques et de ses contraintes.

Ces travaux préparatoires se sont déroulés en trois phases :

  • L’actualisation des données de la planification de 2018. Cette phase a permis de mettre à jour les données utilisées pour la planification menée en 2018, planification qui avait abouti à la délimitation de quatre macro-zones à potentiel pour le développement de l’éolien flottant en Méditerranée. Elle a permis aux acteurs d’élaborer des cartes pour chacun des principaux enjeux identifiés : Défense, pêche, environnement, filière et raccordement, transport maritime et plaisance.
  • L’atelier de concertation cartographique. La commission spécialisée s’est réunie les 25 et 30 juin 2020 au format atelier avec pour objectif de travailler collectivement, à l’échelle de la façade et de façon transversale, à l’élaboration de zones à privilégier pour l’implantation des premiers parcs éoliens commerciaux, et des préconisations associées. L’atelier a été organisé par visioconférence compte tenu du contexte sanitaire. Les cartes d’enjeux élaborées lors de la phase précédente ont servi de base à ce travail de concertation des acteurs. Le résultat de ce travail est constitué d’une carte de synthèse et d’un tableau d’analyse et de préconisations par macro-zone.
  • Transmission des résultats de la concertation. La carte de synthèse et le tableau d’analyse et de préconisations ont été transmis à la ministre. Ce travail de façade a également été porté à la connaissance de la Commission nationale du débat public, qui nommera prochainement une commission particulière chargée de conduire le débat public sur l’éolien en Méditerranée.